Islande – Seyðisfjörður ► Mývatn – Jour 6

Pour cette journée, nous prenons la direction du Nord et la région touristique de Mývatn. Mais avant, nous avons fait un détour jusqu’au petit village de Borgarfjörður pour rencontrer ceux qui jusque-là s’étaient montrés très discrets avec nous : les fameux macareux islandais (« puffins » en Anglais).

Sur la route

BORGARFJORDUR EYSTRI
Vue sur les montagnes

BORGARFJORDUR EYSTRI

Borgarfjörður Eystri : la village des macareux (45 minutes)

Après un trajet compliqué du fait de la mauvaise qualité de la route, nous arrivons enfin au rocher des macareux. Et alors là, quel spectacle ! Des centaines de macareux vivent ensemble dans ce lieu et nous étions super contents de pouvoir nous en approcher de si près.

Il y a peu de touristes qui s’aventurent jusqu’à Borgarfjörður Eystri, donc c’est vraiment un endroit privilégié pour les apercevoir. Par contre, pour que cet endroit reste tel qu’il est, il est important de ne pas faire de bruit en s’approchant du lieu pour ne pas leur faire peur.

Mais c’est vraiment un endroit incroyable ! Jugez par vous-même.

BORGARFJORDUR EYSTRI / Macareux / Puffins
les macareux sur le rocher

BORGARFJORDUR EYSTRI / macareux / puffins

Sur la route

BORGARFJORDUR EYSTRI
à l’aise

Dettifoss et Selfoss (45 minutes)

Après avoir eu un peu de mal à trouver ces deux jolies cascades, nous avons pris la deuxième bonne douche en extérieur de notre voyage. En effet, quand nous sommes arrivés, il pleuvait des cordes et la géante Dettifoss ne nous a pas épargnés non plus !

Il faut marcher une dizaine de minutes du parking pour y parvenir.

Il paraît qu’il existe une autre route pour voir l’autre côté de la cascade mais il faisait tellement mauvais ce jour-là que nous n’avons vu personne de l’autre côté et nous n’avons pas cherché non plus à nous y rendre.

Dettifoss
le pantalon jaune moutarde de Julien n’a plus rien de moutarde

Dettifoss

Nous étions un peu déçus car à cause du mauvais temps, nous n’avons pas réussi à prendre des clichés de la cascade de plus près donc vous n’aurez qu’un bref aperçu de sa taille…

A cinq minutes de marche, un peu plus loin, nous arrivons à Selfoss.

Selfoss

Celle-ci est très jolie mais moins grosse. Pour s’en approcher, il nous a fallu sauter de rochers en rochers pour ne pas tomber dans les énormes flaques d’eau, ce qui était assez sportif !

Selfoss
de pierre en pierre

Selfoss

En dépit du très mauvais temps, cela valait le coup d’en revenir trempés. On dit de Dettifoss qu’elle est la cascade la plus puissante d’Europe, donc rien que pour ça…

Krafla Caldera (15 minutes)

Krafla est un autre cratère rempli d’un lac d’eau bleue. Nous n’en avons pas fait le tour parce que le temps était toujours aussi affreux. Nous avons eu du mal à le reconnaître parce que sur les photos que nous avions vues de lui, il était enneigé et là il n’y avait pas du tout de neige.

Krafla Caldera
le Krafla Caldera sans la neige

Leirhnjukur (45 minutes)

Superbe endroit ! En dépit de la pluie qui s’est tout de même un peu calmée, nous avons exploré cette zone géothermique composée de quelques bains d’eau très chaude.

Leirhnjukur / Myvatn

Leirhnjukur / Myvatn
un bain de lait bouillant

Cependant, le plus intéressant, à mon humble avis, est de marcher sur le sol noir fumant de lave qui se trouve à côté : impression d’être sur une autre planète garantie !

Leirhnjukur / Myvatn

Leirhnjukur

On a même rencontré des moutons allongés par-là, ce qui était assez déroutant étant donné qu’il semblait n’y avoir rien pour qu’ils puissent se nourrir à plusieurs kilomètres à la ronde.

Leirhnjukur / Myvatn
En Islande, le jeu n’est pas de compter les moutons, mais de les trouver

C’était vraiment une expérience incroyable !

Leirhnjukur / Myvatn
à droite ou à gauche?

Námafjall (20 minutes)

Námafjall est la seconde zone géothermique qu’on aura visitée ce jour-là. Elle est composée de sources chaudes, de bains de boue, de fumerolles et d’une cheminée de vapeur d’eau… Un chemin permet de slalomer entre chacun d’entre eux mais attention de ne pas trop vous approcher ! Comme pour toutes les zones géothermiques, il faudra vous habituer à l’odeur de soufre (ou d’œuf pourri) en fond. Mais ça vaut le coup de souffrir un peu !

Námafjall / Myvatn

Námafjall / Myvatn

Námafjall / Myvatn

ces paysages…

Deux nuits à Vogar Travel Service

Nous avons encore eu la chance, pour ces deux nouvelles nuits, d’être seuls dans notre chambre où d’ailleurs il faisait super bon (merci la géothermie) ! Les sanitaires sont cependant communs.

Par contre, quand nous nous y sommes rendus, notre bloc de chambres avait sa cuisine encore en construction, ce qui fait que nous avons dû utiliser la cuisine mise à la disposition des campeurs et qui n’était vraiment pas propre. Des milliers de fourmis jonchaient la cuisine qui n’était d’ailleurs pas très bien équipée.

Nous avons essayé de nous rendre dans la cuisine de l’autre bloc de chambres (qui était nettement mieux) mais elle était déjà utilisée par de nombreux résidents.

Si vous n’avez pas envie de cuisiner, sachez qu’il y a une pizzeria à la réception. Mais les pizzas (comme tout en Islande) sont assez chères : comptez une quinzaine d’euros minimum par pizza.

Vous avez aimé cet article?

Vous pouvez vous abonner à notre facebookinstagrampinterest pour suivre l’actualité du blog et être informé(e) de l’arrivée de nos prochains articles.


Fan de Pinterest ? Gardez cet article sous la main :

Road trip en Islande | Borgarfjörður et l'observation des macareux


Envie d’en lire plus ? Voici la suite de notre road-trip :

16 Comments

  1. Oh qu’est ce que c’est beau ! Je rêve de voir des macereux, je trouve ça tellement beau comme animal. On dirait qu’ils sortent tout droit d’Alice aux pays des merveilles ! Sinon l’Islande à l’air d’être un très beau pays. Par contre j’ai l’impression qu’il faut avoir de bons vêtements et de bonnes chaussures, je me trompe ? 😉

  2. C’est mon rêve d’y aller ! J’ai adoré ton article, il m’a fait voyagé !
    Le village aux macareux, que c’est beau.J’adore comment tu as organisé ton article, c’est super clair, et on a envie de le prendre sous la main pour notre prochain road trip. Je vais me plonger dans tes autres articles 😉

    Très belle journée,
    A très vite

  3. Ah que de doux souvenirs ! Namafjall est l’un de mes gros coups de cœur de l’Islande <3 Je n’avais pas eu vent de ce spot pour osberver les macareux, grâce à toi j’ai une superbe excuse pour y retourner ahah ! (Bon j’avoue que j’ai cette envie depuis le premier jour où j’en suis rentrée ! ^^)

  4. Malgré le mauvais temps et la grisaille, vos photos restent superbes 🙂
    L’Islande me fait vraiment envie et chaque article que je lis à son sujet me vend su rêve ! Ce qui me rebute, c’est vraiment le coût du voyage pour une destination « proche » !

    1. On comprend tout à fait, le budget pour y aller est en effet assez conséquent… Nous ne regrettons cependant pas notre choix, nous n’avions jamais vu de paysages pareils ailleurs, la nature y est si préservée! Nous en sommes revenus totalement retournés et décidés à y retourner dès que nous en aurons l’opportunité.
      En espérant te revoir bientôt sur le blog,
      Amicalement,
      Lola + Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.